Le Père nous révèle la “marque de la bête”.

Note:Toutes les citations du Message du Père sur la puce du 27.04.04, dans cette catéchèse, sont indiquées par ce symbole(**). Le Message complet se trouve au bout de la catéchèse.
Le Père nous met en garde(**): “Soyez rusés et prêtez attention à Ma parole.”
Déjà du 27 avril 2004, le Père a voulu léver les sceaux à Sa Parole Prophétique de l’Apocalypse, à propos de la “marque de la bête”.
Dieu Amour ne pouvait plus se taire, étant imminent le déroulement des faits dans cette fin des temps, et donc tous ses fils devaient être informés en temps utile pour leur salut.

Jésus nous avait dit”(P*18.08.01): “C’est le salut de votre âme qui compte (Lc9,27), et si vous vous égarez, c’est vous qui le voulez!” (Mc8,35).

À quoi la “marque de la bête” correspond-elle?

Le Père personnellement nous révèle que la “marque de la bête correspond à la puce”(Ap14,9-10).
Et Il nous le révèle car maintenant son temps est arrivé;
maintenant, les deux bêtes, celle qui surgit de la mer et celle qui surgit de la terre, vont l’imposer à tous les hommmes(Ap13,16-18).
Maintenant nous devons prendre sérieusement la décision de refuser la “marque de la bête”, la puce (Ap20,4), car seulement à cette condition nous allons obtenir le salut de l’âme: avec Dieu, marqués de Son sceau Saint, ou contre Dieu (Lc11,23), en acceptant la puce.
Peu de temps avant, Jésus nous avertissait que le Ciel même nous instruirait et conduirait; maintenant voici ses Paroles(P*05.04.04):
“ Le Ciel est avec vous et il attend toujours votre interpellation pour faire partie de votre vie.
Votre vie est et doit être dans Nos Mains et donc vous, Mes frères, devez être abandonnés et confiants , et accepter d’une résignation affectueuse, ce que, du Ciel, le Père choisit pour vous.
Soyez certains que, si vous acceptez de bon gré tous vos supplices, ils sont destinés à porter des fruits; au contraire, si vous les refusez, vous les surmonterez avec bien de difficulté. Soyez donc comme des enfants dociles et obéissants, qui écoutent les conseils de Papa et de Maman.
Vous serez affectueusement renseignés et rassérénés, afin que vous puissiez résoudre chaque problème sur votre chemin, et tout ira bien: vous êtes en bonnes mains!”

Maintenant s’accomplissent les temps et les prophéties!

La “fin des temps” va s’accomplir et la “marque de la bête” va se révéler. (P*06.05.01) “Cela arrivera tôt, très tôt, il n’est pas loin… Attendez confiants, soyez sans crainte…”.

Le temps de la “génération” de la fin des temps va s’achever! (Lc21,32): “En vérité je vous le dis, cette génération ne passera pas que tout ne soit arrivé”.

Jésus nous fait sortir de notre torpeur en disant (P*23.03.04):
“Mais vous tous, vous vous êtes aperçus du temps qui va changer?
Vous vous êtes aperçus que ce sont les temps décrits comme “apocalypse”?”.

On devrait s’effrayer , mais en assurant Sa présence, Jésus nous demande à être vigilants, étant la tribulation vraiment proche (P*25.04.04): “Je vous le dis et vous le répète: je serai toujours avec vous dans la joie et dans l’épreuve. Soyez vigilants et attentifs, “l’orage va se dechaîner. (P*05.04.04) Les épreuves les plus fortes vont s’approcher, il n’y a pas loin”(Mt24,21).
Et la Sainte Mère ouvre Son Coeur et nous dit (P*13.05.07): “Chers fils, je vous remercie d’être ici, dans ce sanctuaire (Rovereto), pour chercher votre Mère, Celle qui vous console, Celle qui vous donne la paix et l’aide pour endurer vos chagrins. Courage Mes fils, vous vous trouvez à la moitié du chemin vers votre calvaire, il n’est pas encore fini, mais on va poursuivre ensemble. Soyez sans crainte, confiants, persévérez, continuez, continuez à suivre Marie et Jésus.”

Qui est la bête qui surgit de la mer?

Maintenant tous les événements vont s’accomplir: ceux qui sont décrits par Jean dans l’Apocalypse et par tous les prophètes de l’Ancien et le Nouveau Testament et par les prophètes “d’aujourd’hui”, comme Jésus avait dit(Mt23,34): voici que j’envoie vers vous des prophètes…”.
Nous sommes dans le temps de la “bête” qui surgit de la mer: le faux christ ou antéchrist ( quelques-uns l’appellent aussi “maitreya”).
Dans un “récent” message, du 13 mars 2007, la “Voix” dit à Margherita: “La bête noire qui surgit de l’eau va bientôt se révéler”.
Saint Jean, dans l’Apocalypse, écrit (Ap13,1-2ss):Je vis surgir de la mer une bête [l’antéchrist]… La bête que je vis ressemblait à une panthère, avec les pattes comme celles d’un ours et la gueule comme une gueule de lion. Le dragon [Satan] lui transmit sa puissance, son trône et un pouvoir immense”.

Saint Paul parle lui aussi de “la bête qui surgit de l’eau”, mais il l’appelle: “Homme impie – homme du péché – fils de la perdition – adversaire”. Dans la deuxième épître aux Thessaloniciens il écrit: “Que personne ne vous séduise d’aucune manière; avant de la Venue de Jésus doit venir l’apostasie et se révéler l’homme impie, l’être perdu, l’adversaire, celui qui s’élève au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu ou reçoit un culte, allant jusqu’à s’asseoir en personne dans le sanctuaire de Dieu, se produisant lui-même comme Dieu.

L’homme impie (2Th2,4) “se produira lui-même comme
Dieu”. (2Th2,9-10) “Sa venue à lui, l’impie, aura été marquée par l’influence de satan, de toute espèce d’oeuvres de puissance, de signes et de prodiges mensongers, comme de toutes les tromperies du mal, à l’adresse de ceux qui sont voués à la perdition pour n’avoir pas accueilli l’amour de la vérité [la Parole de Dieu] qui leur aurait valu d’être sauvés.”

Et encore, on peut lire dans l’Apocalypse (Ap13,2-4):
“Le dragon [Satan] transmit [à la bête surgie de la mer, c’est à dire l’antéchrist] sa puissance, son trône et son pouvoir immense. L’une de ses têtes paraissait blessée à mort, mais sa plaie mortelle fut guérie. Alors, émerveillée, la terre entière suivit la bête et on se prosterna devant le dragon [Satan], parce qu’il avait remis le pouvoir à la bête et l’on se prosterna devant la bête en disant: <Qui égale la bête et qui peut lutter contre elle?>”.

Pour séduire ceux qui n’ont pas accueilli la vérité, Satan veut, par cette fausse résurrection, singer la Résurrection de Christ, de sorte que les hommes le suivent, mais pas tous, seulement ceux (Ap13.8) “dont le nom ne se trouve pas écrit… dans le livre de vie de l’Agneau égorgé”.

Qui est la “bête” qui surgit de la terre?

Maintenant est venu aussi le temps de “la bête qui surgit de la terre, du “faux prophète” (Ap19,20), un consacré infidèle (Ap13,11-12): “Je vis ensuite surgir de la terre une autre bête; elle avait deux cornes comme un agneau [la mitre des évêques a deux cornes comme celles du couvre-chef des prêtres juifs], mais parlait comme un dragon. Au service de la première bête, elle en établit partout le pouvoir, amenant la terre et ses habitants à adorer cette première bête [l’anthéchrist, l’homme impie, le fils de la perdition]”(Ap13,1ss./Ap19,20/2Th2,3).

Quand arrivera tout cela?

Dans “cette génération” (Mt24,34) “pas un jour loin!”.
Jésus dit (P*02.07.02):”Je suis vraiment consterné puis que beaucoup de gens n’acceptent pas cette réalité qui va s’accomplir, et ils sont encore convaincus que tout cela est très loin.
S’ils le pensent, ils s’illusionnent, parce que, à Mon arrivée, ils ne seront pas encore prêts.”
(P*08.11.00) Oui, je fais l’univers nouveau
(Ap21,5) et tout sera beau…
Il est temps que le châtiment s’abatte sur l’humanité!
Courage, ma fille,… étale tes cartes! Rien doit être caché désormais; tous doivent savoir que mon arrivée sur la terre est proche, très proche!”
Et Jésus dit encore(P*25.09.01): “ Il est temps que s’accomplisse tout ce qui est écrit (dans l’Apocalypse)”.

Le souci du Père…
“Refusez-vous, refusez-vous, refusez-vous!”

On vit déjà les événements annoncés par l’Apocalypse et, s’approchant très vite les derniers temps, Dieu le Père parle personnellement avec ses fils.
Le moment est grave et pour cela Il les met tôt en garde (l’annonce a été faite le 27 avril 2004), afin que Ses fils n’acceptent pas la “marque” de la bête, la puce, la marque de la perdition et de l’appartenance à Satan, et Il veut en informer tous, afin que personne ne s’égare.
Le Père est très préoccupé parce que maintenant aussi, à l’approche des événements annoncés, Il voit Ses fils toujours plus distraits (1Jn2,15), “aveuglés” (2Co4,4), faibles (Mt7,26), qui vivent séduits (2Ts 2,10) entre les anneaux de “l’ancien serpent”.

Il voit Ses fils comme des brebis sans leurs bergers attentifs, qui se prennent soin d’elles et les protègent. Et Jésus regrette de voir Ses bergers qui ne font rien pour mettre en garde leurs troupeaux contre le grave péril de la perdition éternelle, dans le cas où ils acceptent la “marque de la bête”, la puce.

Et donc Il s’adresse à son Instrument Margherita de Jésus et la sollicite(**): “Ma fille… vous devez vous prodiguer davantage pour renseigner vos frères sur l’argument de la puce.” Cette nouvelle est trop importante pour n’avoir pas la priorité sur tout le reste; le Père dit à Son Instrument Margherita(**): “Je devais donner la priorité à tout cela, pour renseigner le plus de gens que possible.”
Par conséquent le Père se préoccupe de Ses fils, rachetés par le Sang de Son Fils Jésus-Christ.
Leur éternel salut est mis en jeu. Deux mille ans auparavant Il avait déjà mis en garde contre la ”marque de la bête”, sous peine de “l’étain de feu”(Ap19,20), et à présent Il est angoissé à cause de la presque totale indifférence envers l’annonce qu’Il a faite.
À propos de la “marque”, la puce, la Parole de Dieu nous dit(Ap14,9-11): “Quiconque adore la bête et son image, et se fait marquer sur le front et sur la main (de la puce), lui aussi boira le vin de la fureur de Dieu…
La fumée de leur supplice s’elève pour les siècles des siècles; non, point de repos, ni le jour ni la nuit, pour ceux qui adorent la bête et son image, pour qui reçoit la marque de son nom!”.

Qu’est-ce que c’est qu’une puce?

La puce est un petit dispositif électronique, de 7 mm de long et de 0,7 mm de large, la dimension d’un quart de grain de riz.
Elle peut contenir jusqu’à 250.000 données enregistrées, soit en entrée soit en sortie.
Elle est munie d’une antenne qui reçoit les signaux du satellite, pour localiser tous ( personne ou animal), dans l’endroit précis où ils se trouvent, jusqu’à trois mètres plus loin.
C’est un instrument de contrôle précis et trés efficace.
Le scanner lit les données, comme dans les supermarchés, et elles sont envoyées à l’ordinateur principal qui les règle toutes. La puce contient une batterie au lithium, rechargeable. Cette batterie se recharge par des fluctuations de température.
Elle est aussi munie d’un “transponder”, un système d’enregistrement et lecture des données (dans une micro-plaquette), dont la lecture est possible par des ondes comme celles d’un contrôle lointain.

La puce est déjà employée!

L’emploie de la puce est déjà actif aussi sur l’homme, dans le même temps il s’agit d’une réalité assez normale pour les animaux. Il y a déjà en Floride 17.000 enfants munis de puce, en Suède 6.000 adults. Un journal du février 2008 diffondait la nouvelle suivante: aux États Unis plus de 500.000 personnes en sont munies.
On explique sournoisement tous les avantages personnels pour la santé, pour ceux qui “s’égarent”, pour les opérations financières, pour la documentation individuelle; on en présente les avantages dans ces temps de terrorisme, pour retrouver des suspects, des personnes qui “s’enfuient”, ou des coupables de certains délits,.. des captifs qui s’évadent. Nous employons déjà la puce, de plusieures façons: elle se trouve dans les mobiles, dans les cartes bancaires… Dans quelques états, la puce conglobe les cartes d’identité, les permis de conduire, les cartes sanitaires, le code fiscal…
Insensiblement, nous marchons avec l’antéchrist, le “fils” de satan. Et cela semblant normal, beaucoup de gens vont tomber dans le panneau et accepter la puce, la marque de la bête, que le Père nous demande à refuser.

La puce correspond à la marque de la bête.

Un groupe de savants se réunirent pour étudier et déterminer le point le plus convenable pour introduire la puce à l’intérieur du corps humain, de sorte qu’on saisît au mieux les changements de température; de cette façon, la batterie au lithium se recharge automatiquement par les fluctuations de température.
Selon eux le point le plus convenable se trouverait exactement sous les cheveux du front humain [sur le front!] et sous le dessus de la main droite.
L’empire de la puce a déjà pris pied et sa technologie est très avancée, de sorte que se puisse accomplir la prophétie biblique de la bête et de sa marque.

“Puce” et “marque de la bête” sont la même chose!
L’Apocalypse parle ainsi de la “marque de la bête”(Ap13,16-17): “Par ses manoeuvres (de la bête), tous, petits et grands, riches ou pauvres, libres et esclaves, se feront marquer sur la main droite ou sur le front…!”

‘Front et main droite’: simplement une coïncidence?

Pour les ‘doctoraux’ et aussi pour les idiots et pour tous ceux qui suivent le faux savoir du monde, il s’agit tout simplement d’une coïncidence, mais pour ceux qui ont fait de la Parole de Dieu (Ps119(118),105) “une lampe sur leurs pas et sur leur route”, c’est splendeur de vérité, vrai amour du Père, qui nous a révélé les sécrets de Ses Saintes Paroles, en nous faisant connaître la ‘marque’ annoncée, incompréhensible à Jean, mais à présent bien compréhensible à nous.
Écoutons ces paroles de Jésus (P*29.09.01):“Nous sommes entrés lentement dans ce temps apocalyptique…”, et ensuite Jésus nous pose une question:
“Vous connaissez la ‘bête’ de l’Apocalypse?(Ap13,11-18). Bien! Le temps est venu pour cette prophétie de s’accomplir complètement: lisez-la, et verrez pas à pas, que tout ce que mon Jean avait dit auparavant va s’accomplir. Seulement les idiots ne comprennent pas et ne croient pas… Maintenant tout ce qui est écrit doit s’accomplir”.
Et tout s’accomplit; le rappel et le renseignement du Père sur la ‘marque de la bête’(la puce), nous le confirment.
Dans le Message de 2002, Jésus disait (P*30.08.02):
“Ma fille… une grande calamité va se préparer pour le monde entier, cela ne plaira pas du tout à mes fils: beaucoup de gens ne seront pas préservés. Que de personnes ne sont pas prêtes!…
Mes fils sont trop détachés, ils ne comprennent pas, ils ne savent pas lire dans ces événements, ils ne lisent pas que ce sont les temps, les temps de l’apocalypse où tout va s’accomplir.
Les faits se suivront l’un après l’autre, vous n’aurez pas de paix!…
Soyez sans crainte, mais remettez-vous à la prière, à la prière assidue, à la prière de la Divine Volontè!

Aux confiants, Jésus dit(Ap22,7): “Voici que mon retour est proche! Heureux celui qui garde les paroles prophétique de ce livre”, paroles qui avaient été ‘scellées’ pour le prophète Daniel.
Et Daniel, ne comprenant pas la vision et les paroles entendues, demandait au Seigneur (Dn12,8-13): “Mon Seigneur, quel sera cet achèvement?” Il dit: “Va, Daniel; ces paroles sont closes et scellées jusqu’au temps de la Fin. Beaucoup seront lavés, blanchis et purifiés; les méchants feront le mal, les méchants ne comprendront point; les doctes comprendront… Pour toi, va jusqu’au bout, prends ton repos; et tu te lèveras pour ta part à la fin des jours.”

La puce sera imposée par l’abuse.

Le Père nous répéte, en nous mettant en garde(**): “Soyez rusés et écoutez Mes paroles.”
Depuis assez de temps les mass media ont commencé un ‘lavage de cerveau’ qui nous portera insensiblement à considérer ‘normal’ porter la ‘puce’ sur le front ou sur la main.
On parlera de ‘civilisation’, de ‘progrès’, on dira qu’il faut être ‘moderne’, qu’on vit plus ‘facilement’ en employant la puce, mais le Père dit(**): “Refusez-la dès maintenant!”.

Voici l’appel du Père(P*27.04.04):
“Moi, Je suis le Père! Et Mes fils ne doivent absolument pas se faire convaincre à porter ce truc…
Écoutez Mon appel si affligé! Refusez dès maintenant cet ordre!”.

Et Jésus répète cet appel du Père, afin que personne ne soit séduit par Satan; on doit demeurer avec Lui, le seul Sauveur et Rédempteur, qui nous a délivrés de l’assujettissement au démon.

(P*24.07.06) “J’ai été avec vous, Mes chers fils, comme Jésus le Sauveur(Lc2,11), comme Jésus le Messie(Jn4,25-26), comme Jésus le Rédempteur (Is63,16/60,16): “Que chaque coeur reçoive Mon don de rédemption, mais qu’il n’accepte jamais la “marque de la bête”!(Ap13,17).
Et le Père nous dit encore(**): “Non, Mes âmes, écoutez votre coeur, et non la ‘commodité’, la ‘civilisation’, le ‘progrès’…”.

Voilà les arguments qu’on fournira, de vrais miroirs aux alouettes, pour convaincre les gens ingénus et de cerveau faible, sans valeurs et sans convictions. S’ils ne suivent pas la lumière de la Sainte Parole, beaucoup seront séduits et tomberont dans leur perdition.
Et le Père insiste(**): “Refusez-vous, refusez-vous, refusez-vous!
“Non, ne le faites pas! Ce serait une véritable catastrophe pour vous, parce que Mes Anges ne vous reconnaîtraient comme fils de Dieu”;
en portant la ‘marque de la bête’, la ‘puce’, nous n’avons pas le signe d’appartenance à Dieu et ainsi Ils nous ramasseraient comme l’ivraie, comme des ‘sujets du mauvais’(Mt13,38), fils de la perdition.
Et les Anges arrivent vraiment, conduits par Jésus, comme Il dit Lui-même(P*06.04.08): “Moi, le Roi de l’Univers, Je suis proche à venir, et Je conduirai avec Moi les Anges et les Archanges, les Saints protecteurs et les Anges destructeurs. Ils vont suivre Mes commandements et chacun d’eux a une mission bien précise.”

Les “graves conséquences” pour l’âme

Dieu le Père, dans son message, demande qu’on parle des “graves conséquences” pour ceux qui accepteront la puce(**): “Vous devez informer les frères à propos de la puce et de ses graves conséquences.”
En vérité, il s’agit d’abord de choisir entre salut ou perdition éternelle.
En obéissant à la Parole du Père dans l’Apocalypse et aux indications qu’Il nous donne dans son message, surtout en refusant la puce, nous serons préservés, mais le libre choix de ce truc va entraîner la mort éternelle, l’éternel enfer.
Voilà la “supplication” du Père(**):
“Moi, Je dis non, non Mes fils!
Ça veut dire Me renier comme Père!
Ça veut dire écouter la voix de la bête!.

C’est pour cela que le Père dit fort:
“Refusez-vous, refusez-vous, refusez-vous!”

Pour être préservés nous devons choisir de refuser l’imposition de la puce, en acceptant ainsi toutes les
conséquences de notre choix.
Le livre de l’Apocalypse parle très clairement de tout cela.
Le “Saint, le Véritable” dit(Ap 14,9-11): “Quiconque adore la bête et son image et se fait marquer sur le front ou sur la main, lui aussi boira le vin de la fureur de Dieu, qui se trouve préparé, pur, dans la coupe de sa colère; il subira le supplice du feu et du soufre, devant les saints Anges et devant l’Agneau. Et la fumée de leur supplice s’élève pour les siècles des siècles; non, point de repos, ni le jour, ni la nuit, pour ceux qui adorent la bête et son image, pour qui reçoit la marque de son nom[666].”

Le Père veut nous dissuader, de toute la force de Son amour, de porter(**) “ce truc”, la puce, qui serait certainement notre ruine(**): “Ce serait – dit-Il – une vraie abomination pour vous, car Mes Anges ne vous reconnaîtraient pas comme fils de Dieu”, et cela signifierait l’éternel enfer…

La Parole de Dieu parle de la Justice Divine et de l’éternel enfer!
Mes Frères, ne prenez pas les choses à la légère, parce que(He10,31) “Chose effroyable que de tomber aux mains du Dieu vivant!”.

Les graves conséquences pour les gens

Le Père est très direct quand’Il parle des graves conséquences pour chacun et pour tous.
Il y aura d’abord l’asservissement des esprits de ceux qui ne rejettent pas la dictature de la ‘bête’, qui rend les hommes comme des ‘automates’. Le Père nous met en garde(**):
“Non, Mes âmes, n’écoutez pas le ‘confort’, la ‘civilisation’, le ‘progrès’, qui vous amène à l’inconscience totale d’une dictature, qui vous rendra ‘comme des automates’, sous l’influence négative de la ‘bête’”.

Et encore le Père cherche à ouvrir les yeux ‘aveuglés’ de Ses fils, car, en suivant la fausse liberté, ils sont pris et assujetés au ‘réseau’ de l’ennemi(P*18.06.06): “Vous vous barricadez derrière une nappe de vanité, de fausse liberté (Ap 3,17-18), et vous vous retrouvez esclaves de vous-mêmes(2P 2, 19). À cause de ‘votre liberté’ vous êtes toujours plus limités en maintes directions (Rm 6,16) et enfin vous serez retenus captifs par les filets du diable(2Tm 2,25-26), prêt à vous donner en repas à la bête, qui est maîtresse. Amen(1P 5,8).
Je vous bénis tous, rancuneux et tourmenté, car Je vois, plein d’amertume, que vous n’écoutez pas l’appel du Ciel; Je vous aime encore et J’espère que vous reviendrez à Moi”.

La dictature qui est proche, provoquera la fermeture des sites de ‘Dieu’ en internet, et Jésus dit prophétiquement à Son instrument(P*11.11.07): “Et puis… ‘tu feras tes paquets’, plus tard, car il sera difficile d’acceder aux sites simples et sincères de paroles de vérité, lesquelles vont obscurcir la volonté des ‘chefs’”.
En mettant en garde que l’antéchrist (la bête), par la puce, veut nous contrôler tous, pour nous ‘traquer’ comme des otages, le Père continue dans Son message:(**) “Mes fils ne doivent écouter aucun argument plausibile pour vous faire porter ce ‘truc’… Ce serait comme écouter la voix de la bête!”
Accueillez mon appel affligè, refusez dès maintenant leur ordre, qui a le but de vous contrôler tous, de vous retenir tous comme des otages humains. Non, ne le faites pas!”.

Ce qui va venir est vraiment grave, une vraie humiliation pour l’homme créé libre et qui à présent va être esclave de la bête et du dragon qui lui donne sa puissance.
Nous serons complètement captifs de la ‘marque de la bête’, la puce. On risque d’être ‘marqués’, à la façon des ‘vaches des prairies’ pour en reconnaître l’appartenance, ou à la façon des esclaves, pour savoir qui est leur maître.
Dans ce cas le maître est Satan, qui nous a toujours considérés comme ses esclaves, sa propriété, mais, étant pas satisfait, à ceux qui veulent lui appartenir comme fils de perdition (Jn,7,12), il demande à porter sa marque (la puce) sur leur corps.
En voulant singer Dieu, qui imprime le ‘Sceau de l’Esprit’ sur Ses fils, Satan a voulu lui aussi son propre ‘sceau’, sa signature bestial: la puce.
Tout cela va s’accomplir pendant le gouvernement de “l’antéchrist”, à l’aide du ‘faux consacré ou faux prophète’.

Ainsi la bête, “l’antéchrist” qui gouvernera le monde, comme dit l’Apocalypse(Ap13,7): “on lui donna pouvoir sur toute race, peuple langue ou nation”, instaurera la dictature la plus effroyable, en ôtant toute liberté. Tous les ‘contrôles’, auxquels nous sommes déjà soumis, vont préparer le royaume de la bête, et son pouvoir.
Seulement les ‘idiots’ vont l’accepter, en se faisant plagier par le ‘maudit’ qu’ils ont choisi comme père(Jn8,54) et, comme dit Jésus, ‘s’efforcent de faire ce qu’il veut’.

Mais le Père réclame Sa seule Paternité devant toutes Ses créatures(**): “Moi, Je suis le Père!… Accueillez Mon appel affligé!”.

Les graves conséquences pour le corps

En nous exhortant à informer sur l’argument de la puce, le Père nous dit(**): “Vous pouvez vous aussi donner des informations scientifiques, mettant en garde ceux qui veulent porter la puce contre les graves conséquences pour leur corps.”
La puce sera introduite par une aiguille dans le front et dans la main droite; tout simplement, par une seringue, dont l’aiguille sera grosse moins d’un millimètre.

Nous pouvons penser que, quand St Jean reçut à Patmos les visions qu’il décrit dans l’Apocalypse, il vit en réalité une aiguille hypodermique employée pour introduire la puce dans la main droite et dans le front. Le mot grec ‘signe’ est en vérité une ‘griffure’, une ‘égratignure’ due à une pointe aiguë.
Les études faits à ce propos ont expliqué que la batterie au lithium, en se rompant, peut provoquer une grosse ampoule ou ulcère qui donnerait lieu à douleur et bien de complications pour qui l’accepte.
En fait dit l’Apocalypse(Ap16,2): “Et le premier[Ange] s’en alla répandre sa coupe sur la terre; alors ce fut un ulcère mauvais et pernicieux sur les gens qui portaient la marque (la puce) de la Bête et se prosternaient devant son image”.

La puce pourra-t-elle être ôtée?

Ceux qui pensent: “maintenant, je le mets, puis je vais l’ôter”, doivent savoir que ce n’est pas possible, comme le Père-même dit, car la puce, après sa greffe, ne peut plus être extraite.
Dieu doit être obéi selon Son commandement et non pas selon notre volonté(Ga6,7): “Ne vous y trompez pas; on ne se moque pas de Dieu”. Si la petite capsule était extirpée chirurgicalement, elle se briserait et l’individu serait contaminé par le contenu chimique de la batterie au ‘lithium’.
Ensuite, un signal d’alarme de la puce désactivée partirait du satellite, et ce signal aviserait tout de suite la police de la ‘bête’.
Mais au-delà de ce danger physique, aussi la ‘contamination de la bête’ dont parle Dieu le Père entraînerait à la destruction du corps entier.

Le Père dit à ces faux malins(**): “Soyez rusés et écoutez Mes paroles; donnez tous les renseignements que vous pouvez et, encore, informez-les que, s’ils décidaient d’ôter la puce, ils seraient également contaminés par la bête; elle se rebellerait contre eux d’une telle violence que de leur corps détruit ne resterait que cendre.”

Un mois avant, le Père avait dit à Son Instrument(P*23.04.03): “Ma chère fille, Margherita de Jésus… les Paroles que tu répands doivent réveiller les frères qui encore dorment et ne s’aperçoivent pas de l’orage qui se fait proche et ménaceux. Maintenant vous entendrez tant d’orages, pas seulement atmosphériques, mais humains, politiques, sociaux, de guerre et d’artillerie”.

Après avoir donné le message sur la puce, le Père prouve encore tout Son Amour pour ses fils et dit(P*30.04.04):
“Refusez-vous de faire le mal. Moi, Je protège tous Mes fils, Je les aime et Je veux les préserver contre les griffes du démon infernal. Prenez garde!
Dorénavant, faites attention aux événements et aux discours. Découvrez en avance ce qu’ils veulent faire, répondez logiquement, mais faites comme le Ciel demande”.

La persécution de la ‘bête’ contre les chrétiens qui refusent la puce

À présent, dans le temps des deux ‘bêtes’ et de la puce, nous devons prouver notre foi à Christ, même s’il y a une persécution: ceux qui vont refuser la ‘marque’ seront recherchés et persécutés. L’épreuve sera dure, comme Jésus dit(Mt 24,9): “Alors on vous livrera aux tourments et on vous tuera; vous serez haïs de toutes les nations à cause de mon nom”.
Pour cette raison, Jésus invite les ‘siens’ à être très prudents et attentifs, prenant garde contre tous: les membres de la famille, les parents, les amis, les connaissances, les faux chrétiens, les prêtres..

Maintenant, pour tous ceux qui vont refuser la ‘marque de la bête’, la puce, (Ap 13,7-10) c’est le temps du ‘Témoignage’, qui, pour quelques-uns, sera comme celui du diacre Étienne, jusqu’à l’effusion du sang, comme la Parole confirme (Ap 20,4): “ Je vis aussi les âmes de ceux qui furent décapités pour le témoignage de Jésus et la Parole de Dieu, et tous ceux qui refusèrent d’adorer la Bête et son image, de se faire marquer sur le front ou sur la main”.

Avec l’antéchrist, qui hait Dieu et est serviteur de satan, être chrétien sera interdit (comme maintes nations ont déjà fait!), ainsi, par le contrôle de la puce, les rares ‘élus’ qui l’ont refusée seront localisés plus facilement.
Dès le début, Satan le dragon, avait déclaré la guerre aux ‘fils de la Femme’ qui observent les Commandements; maintenant l’antéchrist, la bête, sera son paladin, et pour peu de temps ses fils auront l’avantage sur les fils fidèles, les fils de la lumière (Ap 12,17): “Alors le Dragon… s’en alla guerroyer… contre ceux qui gardent les commandements de Dieu et possèdent le témoignage de Jésus”.

Dans leur Messages, Jésus et Marie confirment que la persécution a déjà commencé et va préparer la voie à ‘l’apparente’ victoire de l’antéchrist.
Voici quelques renseignements:

Jésus dit(P*13.08.07): “On tiendra en main le Crucifié et on le cassera! (Jésus, ne le permets pas, Je T’en prie!)
Ma fille, ils vont persécuter tous les chrétiens, ils ne veulent plus entendre parler de Christ, d’éternel salut. Ils se sentent comme dieu en terre, mais ils ne savent pas qu’il y a un Dieu dans le Ciel qui les regarde, les scrute et les condamne!”.

Maintenant c’est le temps de “l’abomination de la désolation” (Dn9,27/11,21/Mt24,15), quand il fera cesser le Sacrifice et l’oblation (Dn9,27).

Maintenant c’est le temps (2Tm2,3-4): “de l’homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire, celui qui s’élève sur tout ce qui est appelé Dieu ou objet de culte; jusqu’à s’asseoir dans le Temple de Dieu, en se proclamant Dieu lui-meme”.
Et la Sainte Mère le confirme en disant(P*13.05.07): “Soyez conscients de cela: beaucoup d’églises seront fermées!”.

Par Son Message, le Père, déjà en 2004, nous ‘prie’ de ne pas accepter la puce, même quand nous en seront obligés, car ce sera notre éternelle perdition.
Cela va s’accomplir pendant le royaume des deux bêtes qui commencera par l’éloignement du vrai Pape de son Office.
La Sainte Parole nous informe sur l’action dévastatrice, de l’aveuglement du prince de ce monde, lequel obtiendra une brève victoire.
St Paul dit(2Cor4,4): “ Et si notre Evangile demeure voilé, c’est pour ceux qui se perdent qu’il est voilé, pour les incrédules, dont le dieu de ce monde a aveuglé l’entendement afin qu’ils ne voient pas briller l’Evangile de la gloire du Christ, qui est l’image de Dieu”.
Sa force de persuasion est vraiment grande et diabolique.
Il va se révéler par de gros ‘signes’( de faux miracles), et il dira qu’il est le vrai Christ, mais seulement les élus, le “petit troupeau”, conduits par la Sainte Marie et par Jésus, ne vont pas le suivre.
Mais tous ceux qui vont renier leur foi en Jésus, suivront la bête, comme la Parole dit(Ap13,8): “Et ils l’adoreront, tous les habitants de la terre dont le nom ne se trouve pas écrit, dès l’origine du monde, dans le livre de vie de l’Agneau égorgé”.
Il faut être vigilant, en garde, les yeux de l’esprit bien ouverts! Dans son amour prévoyant, Jésus avertit les ‘siens’ qu’ils doivent être attentifs et prudents (Mt24,24-25): “Il surgira, en effet, des faux Christs et des faux prophètes, qui produiront de grandes signes et des prodiges, au point d’abuser, s’il était possible, même les élus. Voici que je vous ai prévenus”.

Dieu permettra la persécution des bonnes gens

Le Petit troupeau, auquel Jésus a dit (Lc 12,32) d’être ‘sans crainte’, ne doit pas oublier que le Seigneur va permettre à ses ennemis de le persécuter , de le faire souffrir: “Vous serez haïs de tous à cause de Mon Nom”(Mc 13,13). Tout cela s’approche à grands pas, mais nous ne devons avoir point de crainte, parce que tout le monde devra dire(Ps 118(117),6-7): “Yahvé est pour moi, plus de crainte, que me fait l’homme, à moi? Yahvé est pour moi, mon aide entre tous, j’ai toisé mes ennemis”.

Nous ne devons jamais craindre la violence du mal car ceux qui demeurent fidèles à l’Eglise de St Pierre sont rassurés de Jésus que (Mt 16,18): “les Portes de l’Hadès ne tiendront pas contre elle”. En effet la fin des deux bêtes est déjà fixée, et ceux qui persévèrent verront la destruction des malins et des persécuteurs, ils verront la fin du Règne de Satan et le thriomphe des élus.

(Ap 19,19-21): “Je vis alors la Bête, avec les rois de la terre et leurs armées rassemblés pour engager le combat contre le Cavalier et son armée.
Mais la Bête fut capturée [l’antéchrist], avec le faux prophète [le faux pape], celui qui accomplit au service de la Bête des prodiges par lesquels il fourvoyait les gens ayant reçu la marque de la bête et les adorateurs de son image.
On les jeta tous deux dans l’étang de feu, de soufre embrasé. Tout le reste fut exterminé par l’épée du Cavalier (Ap 1,16) et tous les oiseaux se repurent de leurs chairs”.

Il faut de la foi comme roc, et il faut persévérer devant l’apparente victoire des méchants et du malin.

Jésus nous informe en temps utile de tout évènement, et, pour nous préparer, Il nous avise que tout se passera à l’improviste (P*18.06.06):
“L’accomplissement des faits sera inattendu et mon Église souffrira encore les peines les plus atroces. Je vais revivre la Crucifixion par mes ‘Scribes’”.

La Parole de l’Apocalypse nous renseigne, sans mensonge, que la bête aura l’avantage sur les bons, sur les fidèles (Ap 13,7-10): à la bête, à l’antéchrist “on lui donna de mener campagne contre les saints et de les vaincre… Celui qui a des oreilles, qu’il entende! Les chaînes pour qui doit etre enchaîné; la mort par le glaive pour qui doit périr par le glaive!".
Parce que (Ap 14,12): “Voilà qui fonde la constance des saints… et la foi en Jésus”.
Voilà ce qui se passera: ceux qui auront refusé la puce, la marque de la bête, ne pourront plus “acheter ou vendre”, ce sera comme une ‘mort sociale’ et, ce n’est pas tout, d’aucuns seront mis à mort pour avoir choisi Jésus et refusé la puce, en s’opposant ainsi à la dictature de la bête.

Pour ces frères en foi, l’Écriture Sainte donne une Parole de lumière et de paix (Ap 14,13):
“Puis j’entendis une voix me dire, du ciel: ‘Écris: Heureux les morts qui meurent dans le Seigneur; dès maintenant- oui, dit l’Esprit- qu’ils se reposent de leurs fatigues, car leurs oeuvres les accompagnent”.

Mais le Seigneur n’a pas fini. Ceux qui sont tués à cause de Jésus, vont mériter une récompense spéciale (Ap 20,4-6): “Je vis aussi les âmes de ceux qui furent décapités pour le témoignage de Jésus et la Parole de Dieu, et tous ceux qui refusèrent d’adorer la Bête et son image, de se faire marquer sur le front ou sur la main. Ils reprirent vie et régnèrent avec le Christ mille années. Les autres morts ne purent reprendre vie avant l’achèvement des mille années. C’est la première résurrection. Heureux et saint celui qui participe à la première résurrection!”.

Ceux qui sont à l’épreuve doivent être fidèles en reconnaissant Dieu et l’adorer comme il faut car le jugement du Tout-puissant est proche (Ap 14,6-7): “Puis je vis un autre Ange… ayant une bonne nouvelle éternelle à annoncer à ceux qui demeurent sur la terre, à toute nation, race, langue et peuple. Il criait d’une voix puissante: craignez Dieu et glorifiez-le, car voici l’heure de son Jugement; adorez donc Celui qui a fait le ciel et la terre et la mer et les sources”.

Nous devons nous rendre compte que c’est le moment des choix décisifs et le Père nous rappelle (P*23.04.04): “On ne peut pas demeurer assis sur deux sièges, on risque de tomber; celui qui M’écoute, ne se moque pas de lui-même, qu’il soit bien convaincu en disant ‘oui’. On doit choisir entre deux voies: ou droite ou gauche… le salut vient de votre choix”.
Par conséquent, Jésus nous met en garde (Mt 6,24): “nul ne peut servir deux maîtres: ou il haïra l’un et aimera l’autre, ou il s’attachera à l’un et méprisera l’autre. Vous ne pouvez servir Dieu et l’Argent”!
On doit véritablement choisir: ou le Sceau de Dieu qui conduit au salut, ou la ‘marque de la bête’- la puce-, qui conduit à la perdition!

La puce met à l’épreuve notre foi

Au-delà des faux signes et miracles, la bête employera un ‘argument’ très convaincant pour que même les ‘élus’ trahissent leur Dieu et Seigneur. En présence d’une telle imposition, seulement ceux qui auront une grande foi, vont réussir à triompher de l’épreuve et à être préservés.
C’est pour cela que Jésus nous demande une foi comme ‘roc’.

Voici l’argument ‘convaincant’ de la bête: “ La deuxième bête…[le faux pape, le faux prophète] faisait en sorte que tous… se marquassent sur la main droite ou sur le front et nul ne pourra rien acheter ni vendre s’il n’est marqué (de la puce), au nom de la bête ou au chiffre de son nom (Ap 13,16-17)”.

Ça veut dire que, sans la puce (ou le chiffre de la bête 666]), on ne pourra pas disposer de denrées alimentaires, pas d’eau, pas de vêtements, pas de cures, pas de médicaments, pas de services, pas d’équipements, aucun affaire ou échange ne sera permis, donc on n’aura plus droit à ce dont on peut disposer à présent.

Cela, n’est-ce pas une grande épreuve pour ceux qui veulent être fidèles jusqu’au fond? Sans puce, est-ce que nous pourrons encore disposer de nourriture ou d’autre, pour nous ou pour notre famille?
La Parole confirme que la situation sera difficile pour toutes ces raisons, et Elle dit: “Voilà la constance des saints[des élus, du petit troupeau], ceux qui gardent les commendements de Dieu et la foi en Jésus”(Ap 14,12).

On doit persévérer et s’abandoner avec confiance dans l’épreuve

Dans cette brève période de temps qui nous reste encore, nous demandons à Jésus qu’il renforce notre foi, pour demeurer fidèles au Seigneur pendant les jours difficiles qui s’approchent.
Les paroles de l’épître aux Hébreux, qui rappellent aux premiers chrétiens les persécutions subies après leur Baptême, sont adressées à nous aussi; elles nous exhortent à être aussi forts et persévérants qu’eux dans l’épreuve qui va nous arriver.
(He 10,32-39): “Rappelez-vous ces premiers jours, où après avoir été illuminés [après avoir reçu le Baptême], vous avez soutenu un grand assaut de soffrances, tantôt exposés publiquement aux opprobres et tribulations, tantôt vous rendant solidaires de ceux qui étaient ainsi traités. En effet vous avez pris part aux souffrances des prisonniers; vous avez accepté avec joie la spoliation de vos biens, sachant que vous étiez en possession d’une richesse meilleure et stable. Ne perdez donc pas votre assurance; elle a une grande et juste récompense.
Vous avez besoin de constance, pour bénéficier de la promesse de Dieu, après avoir accompli Sa volonté. Car encore un peu, bien peu de temps, Celui qui vient ne tardera pas.
Mon juste vivra par la foi; et s’il se dérobe, mon âme ne se complaira pas en lui.
Pour nous, nous ne sommes pas des hommes de dérobade, pour la perdition, mais des hommes de foi pour le salut de notre âme”.

Et Jésus demande à Margherita et à nous, si nous sommes prêts à donner notre témoignage, pas seulement comme les Chrétiens de l’Épître aux Hébreux, mais encore comme les deux Témoins de l’Apocalypse. Jésus dit(P*25.11.06): Me voici à vous, Mes chers fils, à vous confronter avec les Prophètes de la Parole d’aujourd’hui(Ap 11,4-12). Vous vous considérez si certains de M’aimer, au point d’être sacrifiés dans la rue et tournés en dérision et , peut-être, [par] le ‘meurtre’ de votre esprit: vous êtes prêts à tout ça?”
(Ap 11,7): “Mais quand ils auront fini de rendre témoignage, la bête qui surgit de l’Abime viendra guerroyer contre eux les vaincre et les tuer!”.
Et dans le même Message Jésus continue: “Rappelez-vous que la Parole du Seigneur demeure pour l’étérnité(1P 1,25), et que le ciel et la terre passeront mais mes paroles ne passeront point!”(Lc 21,33).

En vérité l’épreuve ne sera pas petite. C’est pour ça que Jésus veut lui-même nous conduire à travers la ‘vallée obscure’ de l’épreuve, et Il nous éclaire la voie avec Sa Parole, puis que, ayant refusé la puce, le ‘pain quotidien’, le nécessaire nous manquera pas.
Le Seigneur ne nous abandonera pas, il ne faut rien craindre. Puis qu’on se trouvera en si graves difficultés, le Seigneur nous rappelle l’essentiel(P*17.08.01): “ Que le salut de l’âme soit en première place, vous n’avez pas besoin d’autre, tout le reste sera brûlé, n’a pas d’importance. L’amour seul restera et aussi la paix et la Volonté de Dieu”.

Jésus nous rappelle que c’est vraiment le temps où
“le juste vivra par sa fidélité, mais s’il se dérobe, mon âme-dit le Seigneur- ne se complaira pas en lui”
(Ha 2,4; Rm 1,17/He 10,38).

Pour ce difficile temps de persécution, ainsi parle Jésus à Ses ‘petits’(Lc 12,32): “Sois sans crainte, petit troupeau [les élus], car votre Père s’est complu à vous donner le Royaume”.

La puce refusée, comment faire pour se nourrir?

Le conseil est de s’ abandoner à la Divine Providence, qui nourrit les oiseaux du ciel et ainsi va nourrir les hommes, qui valent mieux qu’une multitude de passeraux(Mt 6,26).
Que ne soit pas pour nous le reproche: “gens de peu de foi!” (Mt 6,30).
Jésus nous dit(Mt 6,31; Lc 12,7.29): “Ne vous inquiétez donc pas, en disant: Qu’allons-nous manger? Qu’allons-nous boire? De quoi allons-nous nous vêtir?”.
(Mt 6,32-33; Lc 12,30) “Ce sont là toutes choses dont les païens sont en quête. Or votre Père céleste sait que vous avez besoin de tout cela. Cherchez d’abord son Royaume et Sa justice, et tout cela vous sera donné en surcroit”. Si nous mettons Dieu et Son Royaume en première place, la nourriture et les vêtements nous serons donnés ‘en surcroit’.
Le Seigneur exhorte Ses élus à avoir confiance et dit(Ps 34(33),10-11): “Craignez Yahvé, vous les saints: qui le craint ne manque de rien.
Les jeunes fauves sont dénués, affamés; qui cherche Yahvé ne manque d’aucun bien”.

‘Soyez sans crainte’ dit Jésus, parce que(Ps 33(32), 18-19): “Voici, l’oeil de Yahvé est sur ceux qui le craignent, sur ceux qui espèrent son amour, pour préserver leur âme de la mort et les faire vivre au temps de la famine”.

Et le Seigneur dit encore qu l’on ne doit pas s’inquiéter, car ses ‘amis’ auront tout le nécessaire.
(Ps 127(126),2): “Vanité de vous lever matin, de retarder votre coucher, mangeant le pain des douleurs, quand Lui comble son bien-aimé qui dort”.

Et dans les Messages, Jésus nous révèle(P*20.10.03): “Moi, le Roi des rois, Je viens parmi vous avec Mon Amour… Soyez certains que vous ne manquerez de rien, en vous complaisant en Moi.
Soyez certains, vous aurez toujours tout le nécessaire".

N’oublions jamais que (Lc 1,37/Jr32,17): “ Rien n’est impossible à Dieu”!
Pendant quarante ans le Seigneur a nourri un peuple entier par la manne (Dt 8,3)et Il a fait boire l’eau du rocher en le désert (Nb 20,8).

Le Seigneur nous dit comme à Moïse(Nb 11,23): “Le bras de Yahvé serait-il si court?”.
(Dt 29,4): “Je vous ai fait aller quarante ans dans le désert, sans que soient usés vos vêtements sur vous, ni vos sandale à vos pieds”.

Encore nous réconforte la Parole: “Ils avaient faim, surtout ils avaient soif, leur âme en eux défaillait. Et ils criaient vers Yahvé dans la détresse, de leur angoisse il les a délivrés… L’âme affamée, il la combla de biens”(Ps 107(106),5-9).
La Sainte Mère aussi nous assure l’aide de Dieu pour ses ‘petits’(Lc 1,50-53): “Sa miséricorde s’étend d’âge en âge sur ceux qui le craignent… il a comblé de biens les affamés…”.
Rien n’est impossible à Dieu!
Le Seigneur a nourri Elie avec une galette apportée par un Ange(1R 19,5-8) et par un corbeau(1R 17,4)…
Jésus a nourri milliers de gens avec la multiplication des pains et des poissons(1°Mt 14,15-31; 2°Mt 15,32-38).
Le seigneur peut nourrir ses Fils même par la seule Eucharistie, comme il a fait avec plusieurs Saints et âmes mystiques, comme Teresa Neumann, qui vit d’Eucharistie pendant 36 ans, et Marthe Robin pendant plus de 50 ans… En elles s’accomplit à la lettre la Parole de Jésus: “Ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson”(Jn 6,55); et encore: “Ce n’est pas de pain seul qui vivra l’homme, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu”(Mt 4,4).
Il semble que le Christ veuille prouver que Lui, comme nourriture mystique, Il est suffisant aussi pour la vie physique.
La Servante de Dieu Luisa Piccarreta, par contre, ne mangea aucun aliment pendant 70 ans environ, car sa ‘nourriture’ était de vivre de ‘la Volonté de Dieu’, comme Jésus avait dit(Jn 4,34): “Ma nourriture est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et de mener son oeuvre à bon fin”.
C’est pour ça que le Seigneur toujours nous dit: “Soyez sans crainte!”.

L’année Sainte Jésus dit à Margherita(P*21.09.00): “Tu sais que Jésus dit à ses disciples: ne soyez pas soucieux de ce que vous mangerez! Ni de ce qui va se passer, Moi, J’ajoute, car Dieu sait et connait tout: vos nécessités et vos soucis”.
Pour vivre de ces paroles, il faut une grande confiance, une grande foi, tout va certainement s’accomplir, car: “Mes paroles ne passeront point” (M13,31).

LE “SCEAU DE DIEU”
C’EST NOTRE SALUT!

La guerre contre l’ennemi sera vaincue par les troupes de Jésus et de la Mère Sainte, Reine de toute victoire;ce sont les troupes commandées par l’Archange Saint Michel. Tout avait été annoncé et maintenant tout va s’accomplir. (Dn 12,1): “En ce temps se lèvera Michel, le grand Prince, qui se tient auprès des enfants de ton peuple. Ce sera un temps d’angoisse, tel qu’il n’y en aura pas eu jusqu’alors depuis que nation existe. En ce temps-là, ton peuple échappera, tous ceux qui se trouverons inscrits dans le Livre”.
L’armée des élus sur la terre sera distinguée par une marque spéciale, par le “Sceau” qui sera imprimé sur le front et dans l’âme des fils et des ‘soldats’ de Christ qui Lui sont fidèles.
L’armée des révoltés, commandée par satan et sa ‘bête’, sera distinguée par la ‘marque de la bête’, la puce, ou la marque du péché. Jésus-même nous en a déjà parlé.
Avant Noël de 2006, Il nous a dit de L’accueillir en grâce, purifiés de tout péché, car “la Communion veut dire être en contact direct avec Dieu”. Il nous avait mis en garde plusieurs fois, afin que nous ne l’accueillissions pas indignement, pour éviter de nous imprimer ‘la marque d’apparténance à satan’.
Ce sont ses Paroles(P*12.12.06): “ Oui, la Communion avec Dieu,c’est un contact direct avec Lui(Jn 15,4-5):
Jésus, l’Amour Eucharistique!
Soyez prêts à Me recevoir de blanc vetus, purifiés de tout péché qui a brouillé la vue à la Vérité toute entière et qui vous rend opaques et gris.
Nettoyez-vous de toute ‘grisaille’ et faites luire votre âme!
Ce doit être un effort que de croire qu’il y a Dieu dans cette Hostie et qu’Il vous aime(Lc 22,15-19). Mais Je ne vous attend que purifiés. N’approchez-vous pas à l’Eucharistie indignement, c’est très grave! (1Co 11,27-30).
Cela vourrait dire sceller un écrit par une cire avec la marque d’apparténance à satan!”

Il s’est passé ainsi pour Judas(Jn 13,26-27): “Trempant alors la bouchée, Jésus la prend et la donne à Judas, fils de Simon Iscariote. Après la bouchée, alors Satan entra en lui”.

La bataille entre le Bien et le Mal apportera de grandes souffrances pour les ‘bons’, mais la victoire sera à l’armée de Marie, car maintenant c’est le temps de la Femme qui écrase la tête au serpent(Gn 3,14-15):
“Alors Yahvé Dieu dit au serpent….Je mettrai une hostilité entre toi et la femme, entre ton lignage et le sien. Il t’écrasera la tête et tu l’atteindras au talon”.
La défaite de satan est ainsi décrite dans l’Apocalypse(Ap20,1-3): “Puis je vis un Ange descendre du ciel, ayant en main la clef de l’Abîme, ainsi qu’une énorme chaîne. Il maîtrisa le Dragon, l’antique Serpent,- c’est le Diable, Satan -, et l’enchaîna pour mille années. Il le jeta dans l’Abîme, tira sur lui les verrous, apposa des scellés, afin qu’il cessât de fourvoyer les nations…”.

Les élus du petit troupeau auront le ‘Sceau’ de Dieu, le Tav [T], ils seront marqués du Sang de Jésus et de l’Onction du Saint Esprit.
Jésus-même a été consacré par l’Onction, marquè du ‘Sceau’(Lc 4,18/Is 61,1): “L’Esprit du Seigneur est sur moi, parce qu’il m’a consacré par l’onction…”.
Ceux qui demeurent fidèles aux Sacrements du Baptême, de la Confirmation, de l’Ordre sacré, ceux qui persévèrent à observer les dix Commandements, ceux qui refusent la marque de la bête, la ‘puce’, ceux-ci seront marqués du Sceau du Saint Esprit et seront reconnus par les anges au moment de la ‘moisson.’ Dans l’Apocalypse on lit(Ap 7,2-4): “Puis je vis un autre Ange monter de l’orient, portant le Sceau du Dieu Vivant. Il cria d’une voix puissante aux quatre Anges auxquels il fut donné de malmener la terre et la mer: “Attendez, pour malmener la terre et la mer et les arbres, que nous ayons marqué au front les serviteurs de notre Dieu”.
Puis, au son de la cinquième trompette, on leur dit (Ap 9,4-6): “s’en prendre seulement aux hommes qui ne porteraient pas sur le front le Sceau de Dieu. On leur donna, non de le tuer, mais de les tourmenter durant cinq mois… ils souhaiteront mourir et la mort les fuira”.

Le Sceau de Dieu est le Salut[Ap 7,2-17], mais la puce, la marque de la bête(**) “ serait un vrai désastre pour vous – dit le Père – (**) car Mes Anges ne vous reconnaîtraient pas comme fils de Dieu”.

Ainsi s’accomplit la Parole de Dieu(Lc 17,34): “Je vous le dit, en cette nuit-là [de la venue de Christ],
deux seront sur un même lit l’un sera pris et l’autre laissé”. (Mt 24,40-41) “Alors deux hommes seront aux champs: l’un est pris et l’autre laissé; deux femmes en train de moudre: l’une est prise, l’autre laissée”.

Tout ça depend du Sceau de Dieu ou de la marque de la bête, la puce. Dans la parabole de l’ivraie, Jésus est très clair (Mt13,24-30.36-43) “Ses disciples s’approchant lui dirent: Explique-nous la parabole de l’ivraie dans le champ”.

En réponse il leur dit: “Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme; le champ, c’est le monde; le bon grain, ce sont les sujets du Royaume [avec le Sceau de Dieu au front]; l’ivraie, ce sont les sujets du Mauvais [avec leur marque]; l’ennemi qui la sème, c’est le Diable. La moisson, c’est la fin de l’âge, les moissonneurs, ce sont les Anges. De même donc qu’on enlève l’ivraie et comme la consume au feu, de même en sera-t-il à la fin de l’âge. Le Fils de l’homme enverra ses Anges, qui ramasseront de son Royaume tous les scandales et tous les fauteurs d’iniquité et les jetteront dans la fournaise ardente: là seront les pleurs et les grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil [à cause du Sceau du Dieu Vivant] dans le Royaume de leur Père. Entende, qui a des oreilles!”

L’Écriture Sainte nous parle souvent du ‘Sceau’ des sauvés. Aussitôt Saint Paul nous aide(2Co 1,21-22): “Et Celui qui nous affermit avec vous dans le Christ et qui nous a donné l’onction, c’est Dieu, Lui qui nous a aussi marqués d’un sceau et a mis dans nos coeurs les arrhes de l’Esprit”.
Ce sceau, c’est comme le sceau dont le Père a marqué Son Fils Jésus, quand il dit(Jn 6,27): “Travaillez non pour la nourriture qui se perd, mais pour la nourriture qui demeure en vie éternelle, celle que vous donnera le Fils de l’homme, car c’est lui que le Père, Dieu, a marqué de son sceau”.
La marque des mauvais est tout-à-fait différente,car ils seront identifiés par la marque de la bête.
Ainsi seulement le Seigneur pourra dire(P* 16.08.07): “Je vais commander à mes Ange: allez et moissonnez, allez et malmenez, allez et apportez-moi les serviteurs fidèles”. On va comprendre ainsi la différence entre le bon grain et l’ivraie.
Dans un message Jésus avait dit(P* 21.12.01): “La moisson est prête, c’est le temps de ramasser. Le grain est mûr, il faut extirper l’ivraie, ensuite il y aura la paix, l’amour, la charité et l’harmonie”.
Et l’Apocalypse dit justement que la moisson est mûre et c’est donc l’heure de ramasser(Ap 14-15): “Un autre Ange sortit du temple et cria d’une voix puissante à Celui qui était assis sur la nuée: ‘Jette ta faucille et moissonne, car c’est l’heure de moissonner, la moissonne de la terre est mûre’.”

Combien sont marqués du Sceau?

L’Apocalypse donne aussi les chiffres de ceux qui portent le Sceau et puis parle d’une foule immense qui porte le ‘Sceau’ du Sang de Jésus, déjà préfiguré du sang de l’Agneau pascal pour les Hébreux pendant la sortie de l’Égypte. Les Israéliens furent préservés par le ‘Sceau’ du sang de l’agneau mis sur les montants de leurs portes(Ex 12,7.12-13): “On prendra de son sang et on en mettra sur les deux montants et le linteau des maisons où on le mangera. Cette nuit-là je parcourrai l’Égypte et je frapperai tous les premiers-nés dans le pays d’Égypte, tant hommes que bêtes, et de tous les dieux d’Égypte, je ferai justice, moi Yahvé! Le sang sera pour vous un signe sur les maisons où vous vous tenez. En voyant ce signe, je passerai outre et vous échapperez au fléau destructeur lorsque je frapperai le pays d’Égypte”.

Voici les préservés Marqués du Sceau, dont parle l’Apocalypse(Ap 7,4… 9.13-14): “Et j’appris combien furent alors marqués du sceau: cent quarante-quatre mille de toutes les tribus des fils d’Israël… Après quoi, voici qu’apparut à mes yeux une foule immense, que nul ne pouvait dénombrer, de toute nation, race, peuple et langue; debout devant le trône et devant l’Agneau, vêtus de robes blanches, des palmes à la main… L’un des Vieillard prit alors la parole et me dit: “Ces gens vêtus de robes blanches, qui sont-ils et d’où viennent-ils?”. Et moi de répondre: “Monseigneur, c’est toi qui le sais”. Il reprit: “Ce sont ceux qui viennent de la grande épreuve: ils ont lavé leurs robes et les ont blanchies dans le sang de l’Agneau”, c’est-à-dire le Baptême et la Confession.

Le Sceau de l’Amour

Maintenant il y a de différentes façons, où le Seigneur va marquer du Sceau ses fils fidèles.
À l’occasion du pèlerinage de neuf jours, dans un lieu d’apparition près de Madrid, en Espagne, Jésus et la Sainte Vierge donnèrent le ‘Sceau de l’Amour’ aux pèlerins.
Voici ce que disent les Messages.

C’est Jésus qui parle à Margherita, et lui dit(P*24.03.07): “Ma fille, écoute donc Mes Paroles, et fais ce que je te dis!…
Oui, tu dois aller là[au pré de l’Escorial], et témoigner ton amour à ma Sainte Mère.
Là, tu auras une belle expérience au front, écoute-moi bien: Moi, Je vous marquerai tous du Sceau de Mon Amour…”

La Sainte Mère confirme les Paroles de Son Fils Jésus et dit à Son instrument(P*29.05.07): “Collaborez, proclamez la Parole du Ciel: Dieu est sur vous, vous façonne, vous marque, vous donne le “Sceau de l’Amour”.
Vous êtes à Lui, vous appartenez à Lui
. Il glorifie chaque fils, qui Le veut à tout prix, qui L’aime, qui le prie intensément, qui confie en Son voulouir…
Merci, Mes fils, vous ne rentrerez pas vos mains vides, sans avoir reçu aucune grâce de cet endroit.
Dans ce lieu je fais mon apparition, je me suis révélée, j’ai donné Mon amour à Mes fils, j’ai donné Ma Marque, la Marque d’appartenance à Dieu! Je vous donne mon Amour, ma paix, mon embrassade maternel”.

Le Tav [ T ], le ‘sceau’ du Prophète Ézéchiel

Le Prophète Ézéchiel parle lui aussi d’une marque de salut, d’un ‘Tav’ au front.
Que de lumière dans la Parole de Dieu!
Le Prophète parle justement d’un ‘châtiment’, d’un jugement, d’une moisson, de notre temps, de ce qui va se passer…
Que ces saintes Paroles nous éclaircissent; nous devons aussi réfléchir sur le fait que la purification commence à partir de ‘Son Sanctuaire’.

Le prophète entend une Voix crier(Ez 9,1-10): “Ils approchent les fléaux de la ville, chacun son instrument de destruction à la main…
Au milieu d’eux, il y avait un homme vêtu de lin, qui portait à la ceinture une écritoire de scribe… Et Yahvé lui dit: “Parcours la ville, parcours Jérusalem et marque d’un tav[T] au front les hommes qui gémissent et qui pleurent sur tout les abominations qui se pratiquent au milieu d’elle.”
Il dit aux autres: “Parcourez la ville à sa suite et frappez! N’ayez pas un regard de pitié, n’épargnez pas; vieillards, jeunes gens, vierges, enfants, femmes, tuez et exterminez tout le monde. Mais quiconque portera le tav [T] au front, ne le touchez pas. Commencez à partir de mon sanctuaire.”
Ils commencèrent donc par les vieillards qui étaient dans le Temple. Et il leur dit: “Souillez le Temple, emplissez les parvis de victimes, sortez”. Ils sortirent et frappèrent à travers la ville… Je leur demande compte de leur conduite!”

Renseigner les frères

Prenons donc la bonne décision, et demeurons fidèles au Seigneur, en refusant de porter la puce(P*21.09.00) “ car la récompense vaut bien l’épreuve et la dépasse de loin. Allons donc, toujours, du courage!”.

Et puis que beaucoup de frères ne savent rien, le Seigneur nous demande les renseigner; Jésus nous dit alors: “Soyez l’ancre de salut pour d’autres frères!”. Tous doivent, comme dit le Père(P*27.04.04):
“chercher le plus possible à renseigner les frères sur l’argument ‘puce’”.

Faisons donc en sorte que le plus possible de parents, d’amis, de connaissances, de frères en foi, comprennent le grave problème de la puce.
Qu’ils savent que ceux qui vont accepter la ‘marque de la bête’, lui appartiendront à jamais et “boiront le vin pur de la fureur de Dieu”.
Jésus nous encourage à être des annonceurs diligents pour préserver des âmes et il nous dit(P*07.10.01): “Celui qui ramène un pécheur de son égarement sauvera son âme”(Jc 5,20).
Écoutons maintenant l’exhortation qui conduit au salut.
(P*30.04.04): “Demeurez dans le rang de votre Roi Immortel, n’écoutez pas celle du serpent….Au moment du choix, vous aurez deux voies: celle de la Lumière de Dieu et celle de l’obscurité”. Choisissez donc la lumière!(Dt30,19-20). Le Père veut nous renseigner parce que(P*02.03.04) “Quand le moment crucial s’approche, vous ne pourrez pas dire: ‘je ne savait pas’!”.
Dans cette période d’attente, que notre coeur accueille la Parole de l’Apôtre, pour la vivre et être préservé du Saint Sceau.
(Ep 4,30): “Ne contristez pas l’Esprit Saint de Dieu, qui vous a marqués de son sceau pour le jour de la rédemption”.

Chers frères, la ‘bête’ de l’Apocalypse qui vous obligera à porter ‘sa marque’, la puce, est déjà présente et active sur la terre et, comme dit le Père, elle va se révéler très tôt(P*19.04.08): “car, en vérité, l’ennemi prendra bientôt contact international pour programmer l’esprit aux êtres humains, pour les dominer et abuser tous”.
(Mt 24,25): “Voici que je vous ai prévenus”.
Et la Parole nous met tous en garde, car à présent plus que jamais(Mt 24,24): “Il surgira , en effet des faux Christs et des faux prophètes, qui produiront de grands signes et des prodiges, au point d’abuser, s’il était possible même les élus”.
Et donc, ceux qui veulent se préserver, savent bien ce qu’il y a à faire de la puce, selon la leçon du Père

(**)Moi, Je suis le Père!…
“ non, je dis Non, mes fils!
Ce serait me rénier comme Père!
Ce serait écouter la voix de la ‘bête’!
Refusez-vous, refusez-vous, refusez-vous!”.

LE MESSAGE DU PÈRE
(P*27.04.2004)

Dieu, le Père: “Ma fille, prends une feuille de papier et une plume et écris Mes Paroles!
Me voici, Seigneur, que Ta Divine Volonté agisse en moi. Amen.
Que Ta paix se répande en ceux qui t’approchent et règne toujours dans ton coeur.
Ma fille, Je suis très offensé parce que les fils sont appelés trop doucement.
Encore plus grand doit être votre acharnement pour renseigner les frères sur l’argument de la puce et vous pouvez vous aussi donner des informations scientifiques, en expliquant les graves conséquences qu’ils auraient en la portant. Moi, Je suis le Père! Et Mes fils ne doivent par se faire convaincre par aucun augument plausible à porter ce ‘truc’.
Moi, je dis que non, mes Fils!
Ce serait me rénier comme Père!
Ce serait comme écouter la voix de la ‘bête’!

Accueillez Mon appel affligé, n’acceptez pas cet ordre, qui a le but de vous contrôler tous, comme des ‘otages humains’.
Non, ne le faites pas, ce serait un vrai désastre pour vous, car Mes Anges ne vous reconnaîtraient comme fils de Dieu. Soyez rusés et écoutez Mes Paroles.
Donnez tous les renseignements que vous pouvez, et, encore, dites-leur que, même s’ils décidaient d’ôter la puce, ils seraient également contaminés par la bête; elle se rebellerait contre eux d’une telle violence que de leur corps détruit ne resterait que cendre.
Non, Mes âmes, confiez en votre coeur et refusez le ‘confort’, la ‘civilisation’, le ‘progrès’, qui vous amènent à la totale inconscience d’être sous dictature; vous agirez comme des ‘automates’ sous l’influence négative de la bête.
Refusez-vous, refusez-vous, refusez-vous!
Ma fille, tu me demandait d’autre, mais Je voulais donner la priorité à cette tâche, le renseignement à travers l’ordinateur, afin que la plupart des gens soient rensignés.
Dieu le Père Toutpuissant vous bénit. Amen.
(Merci, Mon Père).


(Ap 20,1-3)
“Puis je vis un Ange descendre du ciel, ayant en main la clef de l’Abîme, ainsi qu’une énorme chaîne.
Il maîtrisa le Dragon, l’antique Serpent,- c’est le Diable, Satan -, et l’enchaîna pour mille années.
Il le jeta dans l’Abîme, tira sur lui les verrous, apposa des scellés, afin qu’il cessât de fourvoyer les nations jusqu’à l’achèvement des mille années”.

LA MARQUE DE LA BÊTE
- LA PUCE –

dans l’Apocalypse


(Ap 13, 16-18) “Par ses manoeuvres(de la Bête), tous, petits et grands, riches ou pauvres, libres et esclaves, se feront marquer [DE LA PUCE] sur la main droite ou sur le front; et nul ne pourra rien acheter ni vendre s’il n’est marqué au nom de la Bête ou au chiffres de son nom [666]. C’est ici qu’il faut de la finesse! Que l’homme doué d’esprit calcule les chiffres de la Bête, c’est un chiffre d’homme, son chiffre, c’est 666”.

(Ap 14, 9-13) Un autre Ange, le troisième,… “Quiconque adore la Bête et son image et se fait marquer [DE LA PUCE] sur le front ou sur la main, lui aussi boira le vin de la fureur de Dieu, qui se trouve préparé, pur, dans la coupe de sa colère. Il subira le supplice du feu et du soufre, devant les saints Anges et devant l’Agneau. Et la fumée de leur supplice s’élève pour les siècles des siècles; non, point de repos, ni le jour ni la nuit, pour ceux qui adorent la Bête et son image, pour qui reçoit la marque de son nom”. Voilà qui fonde la constance des saints, ceux qui gardent les commandements de Dieu et la foi en Jésus. Puis j’entendis une voix me dire, du ciel: “Écris: Heureux les morts qui meurent dans le Seigneur; dès maintenant – oui, dit l’Esprit – qu’ils se reposent de leurs fatigues, car leurs oeuvres les accompagnent”.

(Ap 15,2) Et je vis comme une mer de cristal mêlée de feu, et ceux qui ont triomphé de la Bête, de son image et du chiffre de son nom, débout près de cette mer de cristal. S’accompagnant sur les harpes de Dieu, ils chantent…

(Ap 16,2) Et le premier [Ange] s’en alla répandre sa coupe sur la terre; alors, ce fut un ulcère mauvais et pernicieux sur les gens qui portaient la marque [PUCE] de la Bête et se prosternaient devant son image”.

(Ap 19,19-21) “Je vis alors la Bête, avec les rois de la terre et leurs armées rassemblés pour engager le combat contre le Cavalier et son armée. Mais la Bête fut capturée [l’antéchrist], avec le faux prophète [le faux pape], celui qui accomplit au service de la Bête des prodiges par lesquels il fourvoyait les gens ayant reçu la marque de la Bête [la puce] et les adorateurs de son image. On les jeta tous deux, vivants, dans l’étang de feu, de soufre embrasé. Tout le reste fut exterminé par l’épée du Cavalier, qui sort de sa bouche, et tous les oiseaux se repurent de leurs chairs”.

(Ap 20,4-6) “Je vis aussi les âmes de ceux qui furent décapités pour le témoignage de Jésus et la Parole de Dieu, et tous ceux qui refusèrent d’adorer la Bête et son image, de se faire marquer [de la puce] sur le front ou sur la main; ils reprirent vie et régnèrent avec le Christ mille années. Les autres morts ne purent reprendre vie avant l’achèvement des mille années. C’est la première résurrection. Heureux et saint celui qui participe à la première résurrection! La seconde mort n’a pas pouvoir sur eux, mais ils seront prêtres de Dieu et du Christ avec qui ils régneront mille années”.


RITORNO HOMEPAGE